Secours Islamique France

L’ENGAGEMENT DU SIF À LA COP

Le Secours Islamique France, qui représentait également Coordination Sud, a porté ses messages pour rappeler les enjeux liés à l’eau, aux côtés de ses partenaires Coalition Eau et le Partenariat Français pour l’Eau (le Secours Islamique France est membre de ces deux réseaux). Nous étions notamment présents sur le stand du Partenariat Français pour l’Eau où nous avons pu échanger avec de nombreux participants de la COP sur nos actions et diffuser nos messages sur l’importance de l’eau dans les négociations climat.
Nous avons organisé et participé à un évènement sous l’ombrelle du Partenariat Français pour l’Eau, avec ACF, Solidarité International, Eau Vive et la Plateforme sur les déplacements forcés liés aux désastres climatiques : « crises de l’eau, migrations : quelles conséquences humanitaires du changement climatique dans le Sahel ? ». Cet évènement, très apprécié par le public, a permis de présenter les solutions d’adaptation que mettent en œuvre les humanitaires pour renforcer la résilience des populations vulnérables du Sahel face au manque de ressource en eau, et d’interroger de manière prospective les risques et les enjeux humanitaires que représente la raréfaction de cette ressource en termes de déplacements forcés. Cet évènement nous a permis de rappeler l’importance de l’eau dans la lutte contre le changement climatique et de réengager le débat sur ces déplacements et la gestion globale des migrations, encore trop peu pris en considération dans l’enceinte des COP malgré le consensus sur le sujet.
Le Secours Islamique France a eu l’occasion de mener un plaidoyer direct envers les décideurs français. Nous avons rencontré la Ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, Mme Ségolène Royal. Le Secours Islamique France était également invité à la rencontre des ONG avec le Président de la République François Hollande, le 16 novembre. Le Président de la République était accompagné de Laurent Fabius (qui assurait la Présidence de la COP21), Emmanuelle Cosse (Ministre du logement et de l’habitat durable), Vincent Placé (Secrétaire d’Etat chargé de la réforme de l’Etat et de la simplification), Nicolas Hulot (Initiateur du Pacte écologique - Fondation pour la Nature et l’Homme), et Rémy Rioux (Directeur général de l’AFD). Lors de ces deux rencontres, Rachid Lahlou, Président du Secours Islamique France a pu mettre en exergue l’importance de la prise en compte des enjeux liés à l’eau dans les négociations climat et dans la mise en œuvre des politiques d’adaptation des Etats. Le Président de la République a notamment rappelé le côté irréversible de l’Accord de paris, et l’exigence de la poursuite de sa mise en œuvre. Il a mentionné en particulier comme leviers d’action l’agro-écologie et l’eau avec tout l’enjeu de la préservation de la ressource. Côté financement, il s’est voulu rassurant en rappelant l’importance du volet adaptation, notamment pour les pays vulnérables.