ÉDITORIAL de Marie-José Nadal

Chers amis,

L’éducation et la formation des jeunes sont plus que jamais notre priorité afin qu’ils puissent construire un avenir autre que celui de la pauvreté ou de la guerre et qu’ils soient portés par l’espoir d’un environnement plus serein.

chd-iecd-raLa nécessité d’agir en partenariat prend une acuité particulière dans des situations de terrain qui se sont complexifiées, exigeant des réponses pluridisciplinaires et concrètes. Notamment, la mise en place de programmes de formation ciblés sur les opportunités les plus porteuses en terme d’emploi. Travailler en partenariat, c’est faire l’expérience de la complémentarité et d’un enrichissement interpersonnel au-delà de ses frontières de savoir-faire. C’est le terreau d’une véritable rencontre, d’autant plus forte qu’elle s’exerce sur un terrain éloigné culturellement. Cette dynamique partenariale contribue à diffuser dans nos actions les valeurs d’espérance et un regard bienveillant sur la personne. Pour faire en sorte que ces collaborations soient productives et qu’elles valorisent les potentiels individuels et collectifs, il nous est demandé de faire preuve d’écoute, d’être capable d’ajustement dans nos méthodes et de mesurer lucidement les effets de nos actions. Nos partenaires locaux sont les chevilles ouvrières de la mise en œuvre des projets. En les renforçant sur les plans organisationnel, institutionnel et financier, nous contribuons à leur faire gagner une plus grande capacité d’action et d’autonomie. Citons en particulier nos programmes « Graines d’Espérance » et « Appui aux Petites Entreprises » : ils interagissent au sein d’un réseau multi-pays avec nos équipes thématiques au siège pour mutualiser les compétences et les bonnes pratiques. Les jeunes sont les acteurs du développement de demain : l’IECD s’engage auprès d’eux dans la durée avec ses partenaires !” “

Marie-José Nadal, Présidente

Lire le rapport 2015.