Chirurgie

Groupe Chirurgie de la CHD

GCHR


Animé par
Xavier DUFRENOT


(HumaniTerra).
Fin 2014, sous l'impulsion de Jean Luc MOULY et d'Olivier MOUZAY, la CHD accompagne la création de ce Groupe :

Objectif initial du Groupe : Assurer un état des lieux des ONG ayant des actions chirurgicales et de leurs pratiques et actions.

L’idée d’avoir aussi une approche homogène des pratiques sur les pays en communs.

Enfin, une approche sur les demandes (sollicitations / besoins exprimés) des pays dans lesquels interviennent ces ONG.

Fréquence : 3 rencontres annuelles mais les échanges email permettent des synergies / de lier les acteurs motivés par ce groupe.


Les Membres du Groupe

- Des membres de la CHD

- Des membres de Coordination SUD

11

organisations impliquées


Xavier DUFRENOT

Directeur D'HumaniTerra International

Découvrir Humani-Terra

Jean Roch SERRA

Référent CA de la CHD pour le Groupe

Biographie

Les membres CHD du Groupe :
Les membres hors CHD du Groupe :
La chirurgie solidaire et humanitaire a connu, depuis les quatre dernières décennies, une évolution qualitative dans un contexte global défavorable.
Alors que les ONG ont développé un véritable savoir-faire en matière de chirurgie en situation précaire, spécialisée et de coopération–formation, le déficit d’accès à la chirurgie essentielle n’a cessé d’augmenter pour les populations du Sud, au point de laisser 5 milliards de personnes exclues des soins chirurgicaux.

Les causes d’une telle catastrophe sanitaire sont à la fois systémiques et économiques. Par exemple, la chirurgie n’a pas été considérée comme une pratique médicale intégrée à la santé publique, mais comme un acte particulier et complexe. De ce fait, les financements de la chirurgie ont toujours été limités.

Le discours présentant la chirurgie comme trop onéreuse avec un faible « retour sur investissement » pour les Etats, a eu de graves conséquences sur toute une pratique médicale et surtout pour les populations. Ces deux grands facteurs résument déjà à eux seuls les raisons d’une situation aujourd’hui alarmante.

Aujourd’hui, les acteurs de la chirurgie solidaire, qu’ils soient issus des ONG médicales ou d’associations spécialisées en la matière, font face à une vacuité chirurgicale dans de nombreux pays. Pour contribuer à pallier le manque de soins, entraînant la mort de plus de 17 millions de personnes chaque année, il faudrait plus qu’une coordination, une mutualisation des efforts d’acteurs de différents champs de l’aide internationale.

C’est à ce titre que le groupe Chirurgie s’est mobilisé autour de 3 grands axes :

- Continuer dans le cadre de la CHD l’action de plaidoyer initiée par HumaniTerra, afin de sensibiliser les institutions internationales, européennes, les bailleurs de fonds et les Etats.

- Coordonner des programmes chirurgicaux touchant à la formation, le compagnonnage, la coopération universitaire, mais également les campagnes de soins. Pour la formation en France, il y a urgence à créer une formation adaptée, pour motiver, sélectionner et former de jeunes chirurgiens et anesthésistes à travailler en situation précaire. La coordination en matière de délégation de tâche chirurgicale, de e-learning est un enjeu majeur pour notre groupe.

- Enfin, constituer un groupe de veille et d’analyse français de l’évolution de la chirurgie globale (The Lancet, Global Surgery 2030).


L'urgence oubliée d'une chirurgie universelle

Vidéo de la campagne d'HumaniTerra: Aujourd'hui, 5 milliards d'êtres humains n'ont pas accès à des soins de chirurgie élémentaire. 9 décès maternels sur 10 dans le monde seraient évités grâce à une intervention rapide comme une césarienne. Il est temps de créer un fonds mondial pour la chirurgie, pour éviter les répercussions tragiques dans les pays où le nombre de victimes ne cesse de croître par discrimination sanitaire. La chirurgie doit devenir partie intégrante des soins de santé publique dans le monde.

Découvrir ici
Ce groupe d'organisations, constitue un groupe assez hétérogène et des acteurs complémentaires de par leurs expériences et spécialités. L’heure est à la collaboration pour faire face au défi qu’impose la situation chirurgicale internationale. Le groupe chirurgie entend faire de sa diversité un avantage pour relever le défi à son échelle, pour être une force de propositions et remettre la chirurgie au cœur de la santé publique.
La chirurgie a toujours été intrinsèquement liée à l’histoire de l’humanitaire et de la solidarité internationale. La mobilisation de ce groupe de travail vient aujourd’hui le souligner à nouveau.