ZikaPLAN :

La Fondation Mérieux s’allie à 24 organisations de recherche pour lutter contre le virus Zika et renforcer durablement les capacités en Amérique Latine face aux épidémies

25 octobre 2016, Lyon (France)

La Fondation Mérieux compte parmi les 25 organisations de recherche et de santé publique majeures d’Amérique latine, Amérique du Nord, Afrique, Asie, et d’Europe qui se sont réunies à Recife pour le lancement de ZikaPLAN (Zika Preparedness Latin American Network).

Suite à un appel à projets Horizon 2020 lancé par la Direction générale de la recherche et de l’innovation de la Commission européenne, cette initiative internationale a été créée pour répondre à l’épidémie de virus Zika et aux nombreux enjeux de recherche et de santé publique qu’elle pose. L’initiative adopte une approche globale pour lutter contre la menace Zika et vise à :

  • Combler les lacunes et renforcer les connaissances sur le virus dans le foyer épidémique actuel afin de mieux comprendre la maladie, prévenir sa propagation et éduquer les populations touchées,
  • Construire une capacité d’intervention durable en Amérique Latine pour Zika et d’autres maladies infectieuses émergentes.

La gravité de l’épidémie et la mutation du virus ont généré de nombreuses questions de recherche. Cette flambée Zika sans précédent a également mis en évidence la nécessité de renforcer les capacités locales : dans certaines des régions frappées par le virus, il n’y avait pas les infrastructures de recherche nécessaires pour comprendre la menace et prendre rapidement des mesures.ZikaPLAN: Fondation Mérieux unites with 24 Research Organizations to Fight Zika Virus and Build Long-term Outbreak Response Capacity in Latin America

En tant que membre du consortium ZikaPLAN, la Fondation Mérieux est impliquée dans plusieurs tâches. Son expérience dans l’accès au diagnostic des maladies négligées sert la plateforme d’innovation et évaluation d’outils de diagnostic Zika, créée au sein de l’initiative pour développer deux tests rapides (Lateral Flow Immunoassay). L’expertise en formation de la Fondation Mérieux est également mise à contribution : un atelier pratique sur les tests de diagnostic mis au point par ZikaPLAN sera organisé au Brésil et adressé à des formateurs de différents pays pour permettre une diffusion large de ces techniques. Pour soutenir cette initiative, un module e-learning sur les outils de diagnostic sera créé et mis à disposition sur GLOBE, le portail scientifique de la Fondation, et sur The Global Health Network de l’université d’Oxford. Enfin, la Fondation Mérieux est responsable de la communication autour du projet et de ses principales avancées.

D’autres organismes du consortium ZikaPLAN étudieront le lien entre Zika et certains syndromes congénitaux ou complications neurologiques, et la pathogenèse des cas graves, à travers une série d’études cliniques. Ils exploreront la transmission vectorielle et non-vectorielle ainsi que les facteurs de risque de propagation géographique, mesureront la charge de morbidité et examineront la façon dont le virus a évolué, en comparant les souches actuelles et celles historiques. ZikaPLAN se penchera aussi sur de nouvelles mesures de prévention personnelle, sur l’innovation dans le diagnostic. Ses travaux sur la modélisation de stratégies de vaccination et de lutte vectorielle serviront de référence pour les décideurs politiques. Les sciences sociales sont également intégrées à ZikaPLAN pour déterminer les meilleures stratégies de communication afin de tenir les communautés affectées informées.

ZikaPLAN travaillera en étroite collaboration avec deux autres consortiums financés par l’Union européenne, ZIKAction et ZikAlliance, pour établir un réseau en Amérique Latine et aux Caraïbes. Ce réseau se penchera sur la question plus large du renforcement des capacités locales en Amérique Latine pour préparer et lancer rapidement une réponse scientifique à grande échelle aux menaces de maladies infectieuses émergentes. ZikaPLAN contribuera à l’élaboration d’un plan de recherche inter-épidémique, de recommandations politiques, de formation, de réseaux de recherche et de stratégies de diffusion, conçus pour renforcer durablement les capacités locales, au-delà des quatre années du projet. Les trois consortiums mettront en place des organes communs pour la gestion globale des programmes scientifiques, la communication, ainsi que les questions éthiques, juridiques et réglementaires.

ZikaPLAN bénéficie d’une subvention de 11,5 millions d’euros d’Horizon 2020, programme de recherche et d’innovation de l’Union européenne, en vertu de la convention de subvention 734.584.

À propos du consortium ZikaPLAN : Voir le lien.