Togo : journée d’inclusion des personnes handicapées

Auteur : reportage de Samson Kouevi et Hector Nammangue
Source : direct7.tv, le 29 décembre 2016

Assilassimé, programme d’Entrepreneur du monde au Togo, a organisé à Lomé une journée d’inclusion des personnes en situation d’handicap.

En savoir plus sur Assilassimé


Rencontre avec les productrices de canards de Na Thau, au Vietnam

© photos : Laure-Line Rogerieux, Paysans d’Avenir

En avril 2016, Laure-Line Rogerieux, de Paysans d’Avenir, est allée découvrir le programme Anh Chi Em, créé par Entrepreneurs du Monde dans les zones rurales isolées du Nord du Vietnam.

Elle a ainsi eu l’occasion d’observer comment le programme combine service financier et service socio-économique auprès de groupements de bénéficiaires, reflet typique de l’approche d’Entrepreneurs du Monde en matière de microfinance sociale en milieu rural. Elle raconte.

Dans le Nord du Vietnam, la commune de Na Thau est très connue pour son canard local, le Thaï Duck, dont les vietnamiens raffolent. Cependant, la production n’est pas très développée et disparaît même de temps en temps, lors de crises. Pourtant, la qualité de la viande et son prix en font un marché important à développer.

C’est pour cette raison qu’en août 2015, un groupe de six productrices a sollicité Anh Chi Em, le programme vietnamien d’Entrepreneurs du Monde, pour les aider à développer la production avec des techniques nouvelles.

La mise en place d’une ferme pilote, une approche innovante

Le projet pilote a été lancé chez la première demandeuse, devenue la référente du projet et la présidente du groupement d’intérêt. Elle a bénéficié d’une aide pour acheter les premiers canards, et le projet était lancé !

Aujourd’hui (avril 2016), la ferme pilote compte 4 mâles, 28 femelles, et 3 oies. Depuis janvier, les 28 canes produisent une vingtaine d’œufs par jour.

Tous les deux mois, toutes les femmes du groupement se réunissent chez elle. Le groupement est un lieu d’échanges de techniques, de partage de connaissances et d’expériences. Le but est véritablement de créer un petit groupe dynamique auprès duquel Anh Chi Em intensifie les formations techniques. Les formations sont très complètes et suivent l’évolution des canards de la ferme pilote: élevage des canards, prévention et traitement des maladies les plus courantes.

Le but est aussi de créer et développer une véritable filièreLe groupement devrait se développer en coopérative, ce qui permettra à toutes les productrices d’acheter la nourriture en gros pour réduire les coûts. La coopération entre ces productrices favorisera aussi le partage d’expérience et l’amélioration de leurs pratiques.

La création de ce projet est une véritable innovation pour Entrepreneurs du Monde. C’est la première fois que ce système de ferme pilote est mis en place. Le but est qu’à la fin du premier cycle de formations, chacune des membres du groupement puisse à son tour transmettre ses connaissances et ainsi étendre les connaissances de la communauté toute entière. Le modèle de ce groupement pourra bientôt être répliqué d’un village à un autre.

Récit d’une formation sur le soin des canes en période de ponte et la sélection des œufs

Les canes ont commencé à pondre au mois de janvier. Avec 28 canes, la ferme pilote obtient tous les jours une vingtaine d’œufs.

Le formateur commence par expliquer qu’il est nécessaire d’adapter la nourriture lors de la période de la ponte. En effet, une alimentation adaptée permet d’augmenter le nombre d’œufs par jour.

Il explique ensuite comment bien stocker les œufs : s’ils sont entassés dans une boîte en carton, ils sont collés les uns aux autres et le poids exercé sur les œufs du dessous est trop important ; le formateur leur donne donc des boites spéciales pour conserver les œufs.

Pour l’instant, la productrice n’a pas commencé à faire éclore d’œufs. Elle a consommé ou vendu les premiers. Mais depuis quelques temps, elle met des œufs de côté pour préparer la nouvelle génération de son élevage.

Il est venu le temps de la sélection : parmi tous ces œufs, le formateur et les productrices vont en sélectionner 90 qui seront placés dans la couveuse. Pour choisir les bons œufs, le formateur explique que la couleur est importante mais aussi la forme : si un œuf est plutôt pointu, ce sera un mâle ; s’il est plus arrondi, ce sera une femelle !

Les 90 œufs sélectionnés seront placés sous les lampes chauffeuses pendant 7 jours. Cette nouvelle génération sera ainsi vendue aux cinq autres femmes du groupement pour constituer leur premier élevage de 15 canards. Elles pourront donc appliquer sur leur propre élevage toutes les méthodes apprises depuis le mois d’août dernier. Elles continueront à suivre des formations avec Anh Chi Em, puis prendront leur envol et transmettront à leur tour leur savoir !

Article original : http://paysansdavenir.com/entrepreneurs-du-monde-region-de-dien-bien-commune-de-na-thau-groupement-de-productrices-de-canard/

Partager