Edito des Présidents mars 2017….

Avec vous la CHD va de l’avant.

 Avec vous, la CHD développe ses activités et regroupe aujourd’hui 40 ONG de terrain, de l’urgence humanitaire au développement. Nous sommes ainsi très heureux d’accueillir 3 nouveaux membres avec Djantoli, la Fondation des Architectes de l’Urgence et l’école Bioforce que vous découvrirez ici dans cette lettre.

La CHD compte également un nouveau Groupe de travail qui rassemble des ONG dites de support (transport, ressources humaines, cartographie, etc.) apportant leurs compétences au service des autres associations.

La CHD s’investit actuellement dans la problématique du régime fiscal appliqué aux expatriés en mission sur le terrain, qui est d’une grande actualité pour nos adhérents. Elle souhaite aussi travailler sur les barrières mises par le système bancaire français aux transferts de fonds indispensables à nos missions de terrain.

Notre action s’exerce également vis-à-vis des institutions, en lien étroit avec Coordination Sud dont la CHD est membre comme collectif. C’est ainsi que nous venons d’écrire au ministre des Affaires étrangères et du développement économique, M. Jean-Marc Ayrault, pour lui demander de renforcer financièrement cette année le budget du Fonds d’Urgence Humanitaire du Centre de crise et de soutien et d’augmenter celui de la DPO (Division du partenariat avec les ONG) de l’AFD.

Si nous sommes très satisfaits de la création, au sein de l’AFD, d’un mécanisme appelé « Facilité pour l’atténuation des vulnérabilités et la réponse aux crises », nous attendons que celle-ci donne aux ONG française la place légitime qui leur revient compte-tenu de leurs capacités humanitaires et de développement, conjuguées à celles de leurs partenaires, pour faire face aux situations de pré et post-crise.

Il nous faut aussi saluer la publication d’un premier document d’orientation politique relatif au partenariat entre le Ministère des Affaires Etrangères et la société civile qui est une première.

Enfin, comment ne pas souligner la nécessité de renforcer nos capacités humanitaires et de développement, indispensables pour faire face aujourd’hui, avec nos partenaires, à la famine qui menace 20 millions d’êtres humains au Soudan du Sud, en Somalie, au Yémen et au Nigéria. C’est urgent !

Alain Boinet et Xavier Boutin, Présidents de la CHD.