La Chaine de l’Espoir

PROJET D’APPROVISIONNEMENT EN EAU DE L'IMFE

POUR GARANTIR UNE EAU SAINE AUX USAGERS DE L'HÔPITAL DE KABOUL

Une mère afghane et son enfant

A l’occasion de l’extension des services de l’IMFE aux soins de la mère et du nouveau-né (services de gynécologie, obstétrique et néonatologie), il est nécessaire de doter l’hôpital d’une capacité d’approvisionnement en eau saine en quantité suffisante.

Le besoin actuel en eau de l’hôpital est de 70 m³/jour. Or, avec l’ouverture du Pôle Mère-Enfant les besoins totaux sont estimés à 150 m³/jour. La ville de Kaboul n’étant pas en mesure de fournir ce service, l’hôpital a décidé de sourcer l’intégralité de ses besoins à partir d’un puits indépendant de 180 mètres de profondeur. Toutefois, l’analyse de l’eau du puits a permis de déceler trois problèmes spécifiques : pollution aux nitrites et nitrates, turbidité et existence de résidus solides et enfin la présence potentielle de bactéries.

Pour garantir une eau saine aux usagers de l’hôpital, conforme aux normes de qualité exigées par l’OMS, la mise en place d’une unité de traitement de l’eau est indispensable.

Ce projet est l’image d’un partenariat inédit entre des industriels français apportant le meilleur de la technologie aux plus démunis et La Chaîne de l’Espoir :

  • Parce qu’une eau saine est indispensable à la vie, d’autant plus aux nourrissons, et à des soins de qualité.
  • Parce que nous défendons le principe selon lequel le meilleur doit aussi être pour les plus défavorisés.  
Partenaires

Grâce aux contributions techniques et financières de DOW FRANCE, du FONDS SUEZ ENVIRONNEMENT INITIATIVES et de la participation de CMA-CGM, l’unité de traitement de l’eau est parvenue sur le site de l’IMFE et sera installée et fonctionnelle avant la fin de l’année 2016, concomitamment à l’ouverture du Pôle Mère-Enfant.